Tout savoir sur le béton pour vos rénovations

Le béton est un matériau de construction utilisé depuis des siècles dans la construction de nos habitations. Il évoque aussi les milieux urbains, les grands édifices, la dureté et la solidité. Le béton est un indispensable à nos fondations. En effet, depuis que le sous-sol à remplacé ce qui se prénommait une simple cave ou caveau et que cet étage sous le niveau du sol est pleinement aménagé, on ne pourrait difficilement s’en passer. Mais savez-vous que le béton se décline de plus en plus tant en terme d’usage que dans sa présentation esthétique ? Dans cet article nous parlerons de ce composé et des différentes alternatives pour pleinement l’intégrer à son décor.

Définition du béton

À la base, le béton comprend deux éléments essentiels: un composé minéral et un liant pour faire figer ces agrégats ensemble. On retrouve généralement du sable, du gravier, à une finesse qui peut varier selon les usages et un liant comme de l’argile, du bitume ou un autre composé chimique permettant l’assemblage des différentes matières. L’ajout d’eau permet l’obtention de la pâte. Le béton se décline selon qu’il soit appelé mortier (pour les travaux de briquetage, béton armé qui intègre certaines fibres pour en accroître la durabilité) ou simplement le béton de ciment (pour les fondations ou autres applications commerciales et résidentielles). L’appellation béton n’est pas nouvelle et tire sa source du moyen-âge vers 1170.

Que peut-on faire avec du béton?

Il existe plusieurs possibilités d’utilisation du béton dans le domaine de la construction au Québec.

Les applications fonctionnelles du béton

La coulée du béton signe souvent le début de la construction d’une nouvelle maison. L’étape du coffrage permet de construire la fondation qui sera aménagée comme un sous-sol. Au fil des décennies, les procédés se sont diversifiés afin d’être plus performants au plan énergétique ou pour accélérer les travaux. On peut faire sa fondation en combinat les blocs de béton qui seront scellés ensemble avec par exemple du mortier. Or cette technique si populaire à partir des années 50 et 60 comporte de nombreux désavantages : effritement du mortier, moins efficace au plan énergétique et risques d’infiltration d’eau. L’utilisation des blocs est donc de plus en plus délaissée pour des approches plus intéressantes. Le coffrage avec polystyrène fait partie des options qui gagnent en intérêt. Le principe est simple, on utilise des blocs en polystyrène à l’intérieur duquel on coule le béton, quand ce dernier est solidifié, les blocs isolants restent en place ce qui fait une barrière supplémentaire contre le froid et l’humidité.
La dalle sur sol en béton est intéressante pour les multiplex ou les maisons à étage. La dalle de béton ou le béton flottant se pose en l’absence d’un sous-sol. Elle sera posée sur une base isolante, mais suppose un terrain à topographie plate. En utilisant ce type de dalle, on peut intégrer au béton un plancher autochauffant et on évite les inconvénients du sous-sol conventionnel comme les infiltrations d’eau et l’humidité récurrente. Une variante qui va certainement gagner en intérêt dans le secteur des immeubles à revenus et des condos. Par contre, en l’absence d’un étage sous le niveau du sol, la plomberie sera figée dans le béton ce qui rend plus ardue sa maintenance ou les réparations et on se prive d’un espace généralement apprécié de rangement.

Les applications esthétiques du béton et leurs prix

La tendance industrielle et contemporaine redore le blason du béton, de plus les finis sont nettement plus variés qu’à l’époque de la bonne vieille peinture grise. Pour un plancher de béton dans la maison ou encore pour le jardin qui gardera son lustre de nombreuses années, il est essentiel de travailler sur une surface au niveau et uniforme, au fil des saisons, nos habitations travaillent, on veut donc éviter que des fissures apparaissent rapidement.
Afin de rendre brillant et lisse le béton, plusieurs options sont possibles, les enduits à l’époxy permettent de sceller cette matière tout en lui donnant un aspect brillant dans des coloris très variés. On peut donc penser au béton autant dans les pièces au premier étage qu’au sous-sol ou même dans le garage. Si vous êtes un habile bricoleur, vous pouvez trouver assez aisément des produits à base d’époxy pour le faire vous-même, par contre certaines conditions doivent être respectées : votre béton doit être coulé depuis environ 90 jours, être exempt de matières grasses, sans poussière et suppose l’application préalable d’une formule pour éviter que le béton fasse une petite poussière blanche appelée sels d’efflorescence. Comme le processus se fait en diverses étapes, vous ne pourrez pas utiliser la pièce durant un certain temps, à considérer si vous entreprenez ces travaux. Il est aussi préférable pour des résultats à la hauteur de vos attentes de faire affaire avec des professionnels.

L’époxy

L’époxy, étant fait de polymères, en fait un enduit durable et polyvalent, se prêtant autant aux travaux à l’intérieur qu’à l’extérieur. On le dit facile d’entretien, résistant aux chocs et parfait pour revitaliser de vieilles dalles en béton dans une construction existante. Le seul hic est au niveau de l’investissement demandé, il s’agit d’une option qui s’avère un peu plus coûteuse que les peintures à béton classiques.
Coût : un peu élevé
Durée de vie : de 10 à 15 ans, sujet au jaunissement pour les pièces plus grandement exposées à la lumière du soleil.

Le béton estampé

Le béton estampé : vous le connaissez bien, c’est le chouchou des terrasses qui contourne les jolies piscines creusées. Il imite à merveille les pierres, les dalles et autres matières naturelles. Tout comme pour l’époxy, il passe des pièces intérieures aux applications extérieures. Le béton estampé comprend deux couches, le béton proprement dit et la couche supérieure soit l’estampe qui prend des couleurs et des apparences très variées. L’applique est une seconde couche de béton précoloré dans lequel on y imprime à l’aide de moules de caoutchouc des motifs, par exemple de pierre. Pour une meilleure durabilité, il est nécessaire de finaliser avec un scellant pour en conserver le lustre et pour faciliter l’entretien.
Coût : autour de 13 $ du pied carré
Durée de vie : avec un bon entretien, il peut durer jusqu’à 25 ans.
Les autres possibilités du béton : une rapide visite sur Pinterest vous démontrera toute la versatilité de ce matériel qui donnera un petit côté industriel à votre habitation. Que ce soit pour les murs, pour des accessoires de décoration ou même pour la cheminée, il se prête à une quantité presque infinie de projets.

Le béton en construction est bien là pour durer, sa polyvalence et les processus d’utilisations dans les fondations et les finis sans cesse améliorés permettent de l’intégrer dans votre projet de construction et d’aménagement en fonction de vos besoins et du style que vous recherchez. Avec les conseils avisés d’un professionnel, vous trouverez certainement l’option la plus appropriée pour vous en regard du budget que vous voulez mettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*